Vers une réduction des inégalités hommes-femmes dans le domaine de la micro-mobilité

Les femmes sont moins nombreuses que les hommes à se déplacer sur deux roues. Découvrez notre cheminement vers une micro-mobilité plus inclusive.

Dott a été pensé par et pour tous. Nous voulons être le reflet de la diversité des villes dans lesquelles nous opérons et permettre à chacun de se déplacer librement au sein de ces villes.

C'est pourquoi nous avons fait équipe avec le groupe d'innovation Steer pour étudier et mettre en évidence les inégalités hommes-femmes dans le domaine de la micro-mobilité et mettre en œuvre des solutions pour faciliter l'accès des femmes à nos véhicules électriques. Leurs recherches se sont concentrées sur le Royaume-Uni, la France et l'Italie, où ont été interrogées des femmes utilisant ou non nos trottinettes électriques et des experts dans les domaines du genre et de la micro-mobilité.

Les inégalités hommes-femmes dans l'utilisation des trottinettes électriques

En étudiant les utilisateurs de nos véhicules électriques Dott, on constate un déséquilibre de genre. Fin 2021, 29 % de ces utilisateurs étaient des femmes, contre 71 % d’hommes. Cela dit, l'écart est moins important sur les marchés où nos trottinettes électriques sont disponibles depuis plus longtemps, ainsi que chez nos utilisateurs les plus récents. Ces observations suggèrent que la micro-mobilité arrive à maturité, mais qu’il nous faut encore prendre des mesures pour améliorer l'accès des femmes à la micro-mobilité partagée.

L'étude révèle un intérêt inexploité pour les services de micro-mobilité chez les femmes qui ne les utilisent pas actuellement. Plus de 35 % des femmes interrogées ont indiqué être prêtes à essayer notre service. Parmi elles, près de 50 % des femmes de plus de 45 ans se sont dites prêtes à tester les trottinettes électriques Dott.

Pour nous, ces chiffres confirment la nécessité de mieux tenir compte des personnes qui pourraient bénéficier de la micro-mobilité.

Pourquoi les femmes utilisent-elles moins les trottinettes électriques ?

Comprendre ce qui empêche les femmes d’opter pour la micro-mobilité est la première étape pour y remédier.

La perception du risque est l’un des grands facteurs qui empêchent les femmes d'utiliser une trottinette électrique en libre-service. Même si certaines femmes déclarent être préoccupées par la sécurité des véhicules, la grande majorité d’entre elles mentionne l'infrastructure actuelle de leur ville comme le principal obstacle. Elles expliquent qu'elles ne se sentent pas en sécurité de devoir partager la route avec des voitures et des bus lorsqu’elles sont en trottinette électrique.

Il est intéressant de noter que les femmes ayant répondu aux enquêtes considèrent les trottinettes électriques comme un mode de déplacement plus sûr la nuit par rapport à la marche et aux transports en commun, car elles leur offrent vitesse et agilité.

Les autres raisons pour lesquelles les femmes n'utilisent pas les trottinettes électriques partagées sont le prix, la disponibilité et la couverture. La fiabilité du service est également importante pour les femmes, qui effectuent souvent plusieurs courses en un même trajet. Pour être en mesure de faire tout ce qu’elles ont à faire, elles doivent donc être sûres de toujours trouver une trottinette électrique disponible.

Enfin, les femmes interrogées ont indiqué transporter plusieurs sacs ou articles qu'elles devaient pouvoir ranger quelque part pendant leurs déplacements, ce à quoi le design actuel des trottinettes électriques ne se prête pas.

Les prochaines étapes vers un meilleur équilibre sur les routes

Pour aider les femmes à surmonter leur sentiment d'insécurité lorsqu'elles utilisent des trottinettes électriques au milieu de la circulation, Dott a lancé une série de formations sur la sécurité à Londres. Ces séances de trottinette électrique gratuites ont lieu une fois par mois et certaines sont exclusivement réservées aux femmes. Elles visent à fournir un environnement sûr où les femmes se sentent à l'aise pour essayer nos trottinettes électriques. Le but est de les aider à surmonter leurs craintes et à acquérir la confiance nécessaire pour conduire un véhicule électrique de manière autonome au milieu de la circulation. Après avoir examiné l'impact du programme à Londres, nous chercherons à déployer cette initiative sur d'autres marchés.

Une fois sur la route, le "Mode débutant" a été conçu pour accompagner les utilisateurs de trottinettes électriques débutants. Cette configuration réduit automatiquement la vitesse lors du premier trajet, ce qui permet aux nouveaux utilisateurs de s'habituer à leur véhicule électrique en toute sécurité. Enfin, nous diversifions nos modes de transport : en ajoutant des vélos et vélos-cargos à notre offre de micro-mobilité, nous permettons à un plus grand nombre de personnes de disposer de véhicules adaptés à leurs besoins.

La sécurité des rues est une préoccupation pour chacun d'entre nous. Les recherches ayant montré que les trottinettes électriques étaient perçues par les femmes comme un atout en termes de sécurité, nous avons réalisé que Dott pouvait jouer un rôle plus important que nous ne le pensions. C'est pourquoi nous avons adhéré à la Women’s Night Safety Charter in London (Charte pour la sécurité des femmes la nuit à Londres). Par cette adhésion, nous nous engageons à mettre l'accent sur la sécurité des femmes la nuit et à utiliser notre voix et notre plateforme pour promouvoir leur sécurité plus avant.

Nous continuons à augmenter le nombre de trottinettes électriques disponibles dans toutes les villes où nous sommes présents. Nous faisons en sorte qu'elles passent le plus de temps possible sur les routes plutôt que dans un entrepôt. Quatre-vingt-dix pour cent de nos trajets sont déjà effectués avec des véhicules dotés de batteries interchangeables, ce qui signifie qu'il n'est pas nécessaire de les renvoyer dans un entrepôt pour les recharger lorsque la batterie est vide : nos équipes procèdent à un échange rapide de la batterie sur le terrain.

Enfin, nous travaillons à une plus grande densité de stationnement, afin que les emplacements désignés permettant de prendre et de retourner facilement nos trottinettes électriques soient plus nombreux.

Quand diversité des usagers rime avec innovation urbaine

Rendre la micro-mobilité accessible à un plus grand nombre nécessite d’apporter des changements positifs dans les villes.

Nos recherches nous ont incités à prendre des initiatives en signalant les endroits où il serait possible de créer des pistes cyclables, des zones dédiées aux vélos électriques, ou de mettre des trottinettes électriques au service de communautés qui manquent d'options en termes de transport. Ces solutions ne bénéficient pas seulement aux utilisateurs de la micro-mobilité : elles rendent les villes plus agréables et plus durables de manière générale.

En nous basant sur les données, nous élaborons également des recommandations d’emplacement de parking pour les villes dans lesquelles nous opérons. Ces recommandations tiennent compte des problèmes de sécurité perçus par les femmes et les autres usagers, et suggèrent l'option la plus sûre possible. Il faut par exemple s'assurer que les parkings soient bien éclairés et disponibles dans les zones à forte circulation.

Ce ne sont là que quelques-unes des pistes que nous allons explorer afin de faciliter l'accès des femmes aux deux roues et faire en sorte qu’elles puissent en profiter de manière sûre.

Nous sommes conscients que cette étude n'est que le début d'un long cheminement pour encourager la diversification des utilisateurs Dott et répondre de manière cohérente aux besoins en constante évolution des différentes communautés. Mais nous prenons notre rôle de partenaire des villes responsable très au sérieux et poursuivrons notre chemin vers l'égalité en offrant à qui le veut d'embarquer avec nous en cours de route.

Explorer davantage

Montez à bord !