Des batteries réparables pour alimenter nos véhicules électriques et notre vision durable

Nous nous sommes associés à Gouach, spécialiste des batteries, pour aller plus loin dans la micromobilité durable.

Pour nous, une stratégie durable réussie est une stratégie tournée vers l'avenir, qui ne se préoccupe pas seulement du présent. Notre mission est d'offrir une mobilité durable et accessible à tous, pour une ville apaisée, et nous voulons le faire de manière permanente. En cette nouvelle année 2022, la première mesure que nous avons décidé de prendre pour établir les bases d'un changement positif et persistant consiste à changer les batteries qui alimentent nos véhicules électriques.

Lorsque nos batteries atteignent la fin de leur cycle de vie, nous avons toujours pris soin de les recycler. Aujourd'hui, cependant, le recyclage ne suffit plus, nous souhaitons faire plus. Nous savons que la durabilité est un processus qui nécessite de plus en plus une approche de bout en bout, dans notre cas de la création des batteries à leur utilisation dans nos véhicules.

C'est pourquoi nous nous sommes associés aux experts en batteries Gouach pour tester leur innovation : la batterie réparable. Cette collaboration vise à établir les bases d'un modèle d'exploitation plus durable pour nos véhicules électriques et à respecter notre promesse de prendre soin des gens et de la planète.

Découvrez l’essence de ce partenariat et comment, ensemble, nous avons l'intention d'aborder notre voyage vers une durabilité totale.

Les batteries dans la micromobilité : un véritable casse-tête

Les batteries représentent un défi de taille dans notre secteur. Elles sont constituées de ressources épuisables, c'est-à-dire des ressources qui ne se renouvellent pas une fois extraites ou récoltées et qui ne peuvent être utilisées qu'une seule fois. Compte tenu de la demande croissante de batteries dans le monde, nous devons faire preuve d'intelligence dans l'utilisation de nos ressources. Les réparer est souvent impossible en raison de leur système de protection. Le recyclage est aussi compliqué, car si les batteries ne sont pas éliminées correctement, il y a toujours un risque que les produits chimiques qu'elles contiennent, fuient et contaminent les écosystèmes naturels.

Chez Dott, nous travaillons avec un certain nombre de partenaires écologiques pour trouver des solutions de reconversion pour les batteries arrivées en fin de vie chez nous. Par exemple, les batteries qui ne peuvent plus être utilisées dans nos véhicules sont démontées et transformées en unités de stockage d'énergie dans des fermes solaires. Nous ne recyclons les batteries qu'une fois que nous savons qu'elles ne sont pas éligibles pour ce type de deuxième vie, et nous le faisons uniquement avec nos partenaires de recyclage certifiés et de confiance.

Malgré les efforts que nous faisons déjà, nous sommes constamment à la recherche de moyens plus efficaces et durables pour gérer nos batteries. Nous visons une approche plus circulaire, une approche dans laquelle les différents composants et les cellules de nos batteries peuvent être réutilisés à l'infini. C'est pourquoi nous continuons à expérimenter, en testant de nouvelles solutions avant-gardistes.

Nous visons une approche plus circulaire, une approche dans laquelle les différents composants et les cellules de nos batteries peuvent être réutilisés à l'infini.

Un nouveau partenariat pour accélérer le changement

Nous aimons collaborer avec d'autres entreprises pour faire en sorte que notre impact durable aide le plus grand nombre de personnes et perdure le plus longtemps possible. Nous nous sommes lancés dans ce partenariat avec les experts en batteries de Gouach, afin de vérifier si leur batterie électrique réparable est adaptée à la fois à nos véhicules électriques et à la vision globale de Dott. Cette collaboration en est encore à ses débuts, mais elle est très prometteuse.

Après avoir lu une étude sur les batteries destinées à la micromobilité qui ont été mises au rebut, le cofondateur de Gouach, Alexandre Vallette, a décidé de démontrer qu'une solution alternative pouvait être à la fois plus écologique et plus économique. Il explique : « Nous avons réalisé que les déchets de batteries proviennent de batteries qui n'ont pas été conçues pour être entretenues ou réparées [...] et que 80 % des batteries dites endommagées ont encore la capacité d'alimenter des véhicules. »

La batterie Gouach est modulaire, chaque pièce peut être démontée et réparée en cas de problème. Plutôt que de jeter les batteries présentant des défauts mineurs, grâce aux batteries Gouach, notre équipe de maintenance peut plus facilement repérer le problème, le réparer et remettre la batterie en service. Ainsi, nous pouvons prolonger la durée de vie de nos batteries et réduire considérablement le nombre de batteries pour lesquelles nous devons trouver de nouvelles applications.

Des batteries réparables et un objectif qui va au-delà de la neutralité carbone

La batterie Gouach peut être entièrement réparée. Selon l'équipe Gouach, sa conception permet de réduire l'empreinte carbone de la batterie de 70 %. Cette réduction est un élément fondamental pour nous. En effet, nous ne nous efforçons pas seulement d'offrir des produits et services neutres en carbone, nous voulons aussi réduire activement nos émissions de gaz à effet de serre. En 2021, Dott a réduit ses émissions de 40 % par kilomètre parcouru par rapport à 2020.

Si notre partenariat avec Gouach est concluant et que leurs batteries s'avèrent être le bon choix pour nous, nous procéderons alors à toutes les certifications nécessaires en matière de sécurité et d'environnement avant de commencer les essais sur route.

Nous sommes convaincus que grâce au tandem Dott-Gouach, nous pouvons améliorer, à grande échelle, l'un des principaux points sensibles du secteur de la micro-mobilité. Alexandre Vallette a d’ailleurs déclaré « la collaboration avec Dott pourrait établir de nouvelles normes pour l'industrie des petites batteries », et vraiment faire la différence en termes de déplacements durables.

Explorer davantage

Montez à bord !